Pièces

Louise

– C’est moi qui l’ai portée jusqu’ici. Je ne l’ai pas entraînée, je lui ai parlé, je n’ai fait que lui parler, et elle m’a entendue. Est-ce qu’elle n’a pas le droit de se révolter ? Est-ce qu’elle n’a pas le droit de rêver à une autre vie pendant que tu choisis d’y renoncer ?

– Je n’ai rien choisi. Il faut bien gagner sa vie.

– C’est cette vie que tu veux gagner ? Nous avons choisi d’en conquérir une autre. Nous ne demandons pas l’aumône. Nous choisirons notre propre vie. Nous l’arracherons.

Texte intégral

15 minutes
2 personnages (1F 1H)

Les antennes et les branches

J’ai passé toutes ces années à vous attendre, j’ai passé toutes ces années à attendre que vous grandissiez. Vous avez grandi dans une autre direction. Je n’étais toujours pas comme vous. Et vous me le faisiez payer.

Ne suis-je pas faite de viande et d’étoiles et de bactéries ?

Comme vous ?

Extraits

Environ 1h30
4 personnages principaux (2F 1H 1NB), 1 personnage secondaire (F), chœur

Étape

Une femme range son restaurant, après la fermeture. Il faut vider les cendriers, nettoyer les tables, et peut-être finir la part de tiramisu restante. Au vide laissé par la clientèle partie va se substituer une autre forme d’absence.

Texte intégral

20 minutes
1 personnage (F)

In Désaffectés, mise en scène par Catherine Hargreaves en 2017, avec Matthieu Astre, Pierre-Emmanuel Brault, Maïté Lottin, Marie Menechi, Fabien Rasplus, Sacha Ribeiro, Aude Rouanet, Arthur Thibault-Starzyk, Alice Vannier.

Traverse

Dans la forêt, une révolution désigne le temps nécessaire à sa complète régénération.
On va installer une grande pancarte « Boulangerie insurrectionnelle et bazar anarchiste », on devrait très rapidement s’intégrer au village.

Extrait

50 minutes-1h
7 personnages non-genrés

Mise en scène à la ferme Bidard en Normandie par le collectif La Maison Brûle en 2016.

Miléna

— Papa, maman, il y a quelque chose sous mon lit.

— Ma chérie, les monstres n’existent pas, ils sont dans ton imagination.

— Maman, papa, il y a quelque chose dans mon lit.

Extrait

Environ 1h30
2 personnages principaux (2F), 2 personnages secondaires (1F 1H)

La ville des chiens et la ville des poissons au nez fin

Je ferme tes yeux d’or quand ils nous trouvent cachés sous la table. Tu es encore chaud quand ils s’emparent de toi. Mes doigts s’agrippent à ta fourrure. Toute ma vie cette fourrure m’a réchauffée. Au réveil le matin, mon premier contact avec le monde. Et tous les soirs je me laissais aller au sommeil seulement en sentant ta tiédeur contre ma peau nue. Et ce soir tu n’es plus, et on veut t’enlever à moi.

Texte intégral

10 minutes
1 personnage (F)

Publiée dans Mâtin Brun, numéro 0 de la revue Mâtin.

Souffle

Avec ton premier café, ou peut-être un thé, pour changer, tu fumes cigarette et puis cigarette, tu te fabriques une voix à la Jeanne Moreau, tu fumes en rêvassant, en regardant la pluie goutter de l’auvent de la terrasse, de l’auvent ou du hauvent ? De l’auvent, et le rythme des gouttes t’inspire une chanson, alors tu l’écris, plongée dans tes pensées tu n’entends pas mes appels, ou le bruit de la rue les couvre, tu n’entends pas tous mes appels, ou tu t’en fous.

Tu t’en fous de moi, sinon tu aurais laissé un mot.

Texte intégral

Environ 15 minutes
1 personnage principal (F), 1 personnage secondaire (F)

 

Adelphes — Nous étions mutants

Adelphes : adj. et subst. masc. ou fém., du grec α ̓δελφο ́ς formé de α ̓-copulatif et de δελφυ ́ς « matrice » : personnes issues des mêmes parents.

Depuis leur départ du foyer familial, Camille et Romane vivent ensemble, dans le cocon de leur singularité. Lorsque Camille s’en échappe pour vivre sa propre vie, elle fait la rencontre d’Alexandre et de Julien, mais ce dernier la rejette violemment dès qu’il apprend sa particularité. Romane, qui étouffait sa sœur de son amour jaloux, apprend à s’ouvrir à d’autres amours.

Une histoire d’amours et de genres au pluriel.

Environ 1h30
15 personnages (5F, 8H, 2NB)

Pièce publiée chez Lansman Éditeur.
Mise en espace par Léonie Casthel au Lucernaire en 2014, avec Loïs Amer, Naelle Arabi, Cantor Bourdeaux, Pauline Calmé, Léonie Casthel, Simon Dubois, Éric Frey, Blandine Pélissier, Ignacio Plaza Ponce, Lola Roskis Gingembre, Leïla Tabaï.
Mise en scène par Camille Rebetez et Jordane Veya au Forum Saint Georges à Delémont en 2015, avec David Amstutz, Sara Cattin, Thomas Fleury, Estelle Kamber, Marie Leveaux, Lorena Mangia, Romaine Nougé, Lucien Ourny, Amandine Schneider, Nina Simon, Noémie Siraut, Joaquim Silva, Manon Vermot, Aimée Voyame, Amélie Wermeille, Jill Williamson.

Fugue en L mineure

En errant seule lors d’un voyage interdit, Elle croise et recroise les souvenirs de son père, sa sœur, ses camarades de classe, sa mère. Autour d’une jupe trop courte, le désir de séduire, la place du corps, l’amour paternel, l’interdit et l’obsession sexuelle sont évoqués comme autant de fantômes qu’elle laissera peu à peu derrière elle, pour revenir de sa fugue plus lucide et plus mature.

Un voyage initiatique express, clignotant comme un néon rouge.

Extrait

Environ 1h45
13 personnages (7F, 6H)

Mise en scène par Chloé Simoneau au Théâtre 13 puis au Théâtre de Belleville en 2014, avec Benoît Di Marco, Mehdi Harad, Julie Ménard, Blandine Pélissier, Ignacio Plaza Ponce, Lola Roskis Gingembre, Leïla Tabaï.
Publicités